Ferme Auberge du Treh

Ici, le repas marcaire prend sens !

Si l’accueil impersonnel dans la grande salle, l’ancienne étable de la ferme, peut laisser sur sa faim, cette impression disparaît vite, gommée par l’atmosphère conviviale et l’efficacité du service. Le décor en granit et sapin des Vosges est agrémenté de petits objets, de clarines et de cloches, mais aussi de photos qui font revivre la richesse de l’histoire de la ferme. Le passé est bien présent. Sans nostalgie, juste pour nourrir l’authenticité du lieu et la fierté de pérenniser le travail accompli par plusieurs générations.

A la ferme-auberge du Treh, toutes les viandes et tous les produits laitiers proviennent de la ferme. Pour s’en assurer, il suffit de consulter la carte qui précise leur provenance. La viande est transformée par l’ancien boucher-maison, Laurent, qui a créé sa boucherie au Thillot. Certaines charcuteries comme hure, fromage de tête, tourtes et salaison des lards et jambons crus sont assurées à la ferme.

L’importance du cheptel, 90 bovins et 120 à 150 porcs, permet d’assurer l’essentiel des approvisionnements. Au Treh et dans la vallée, la transhumance crée l’événement deux fois par an. En fin de repas, n’hésitez pas à demander les albums photo qui retracent la montée en estive.
A l’extérieur, une grande terrasse s’ouvre sur la vallée de Thann et invite le regard à se perdre sur un vaste horizon. Et, si le temps est favorable, vous pourrez vous laisser bercer par le ballet silencieux des parapentes colorés dans un ciel immaculé.

Mais chut ! Le son des cloches impose le silence. Sans plus de cérémonie, Jean-Paul Deybach, le maître des lieux, prend la parole d’une voix assurée pour présenter la mission du fermier-aubergiste et, surtout, le repas marcaire et ses fondements.

Ferme auberge du Treh
Réserves our l'hiver
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

Randonnée : 4h
Balades de 1h à 2h30

En pratique :

Fermeture lundi et mardi
Ouvert de Pâques au 11 novembre