Nouvelle visite au Hilsen : Une ferme, puis une auberge

L'arrivée au Hilsen

On approche de l’auberge ; les clarines résonnent au loin, le fermier transporte une brouettée de fumier. Oui, nous approchons bien d’une ferme auberge.

Les chaussures de travail sont toujours rangées sur le côté du sas d’entrée.
On rentre dans la salle de l’auberge ; disons plutôt, dans la salle à manger de la ferme.
On est dans la « Stuwa ».

L’accueil, le repas, l’âme du lieu, l’authenticité : tout est conforme.

L’explication des repas est claire aussi : « Soit le fameux marcaire dont le porc ne vient pas de chez nous, soit du veau de notre ferme ».

Quel est à votre avis le choix de la majorité des clients ?
Privilégient-ils les produits de la ferme ou ceux d’origines souvent lointaines et inconnues ?

Que se passe-t-il dans cette Stuwa ?

C’est ICI
 

Déposez votre commentaire