Auberge du Grieb

Le Grieb, l’auberge aux mille plaisirs

Au départ, nous allions dans une « auberge de montagne » et le site internet du Grieb est loin de préparer le client aux agréables moments qui se succèderont tout au long du repas

Cette maison, reprise le 1er mai 1975 par les grand parents Durighello est transmise en 1985 aux parents de Guillaume et Joseph qui sont aux manettes depuis le 1er mai 2016.
Guillaume est cuisinier de formation et a œuvré dans de belles maisons ; son frère Joseph est au service.

Nous prenons place sur l’agréable terrasse. La convivialité de l’accueil de Guillaume et de sa compagne sera perceptible tout au long du repas.
A l’extérieur, pas de ferme, mais que d’animaux ; les daims, 1 mâle et 4 femelles, qui parfois se retrouvent à la carte, côtoient poules, oies et canards. A l’arrière de la propriété, quelques porcs.

Guillaume, Joseph et ses parents vivent leurs métiers passionnément. On sent cet esprit familial et le plaisir de travailler les produits de qualité (locaux !).

La charcuterie est élaborée par Guillaume et Jean-Luc, le papa. Toutes les autres denrées sont rigoureusement tracées, comme les légumes qui viennent de chez Nicolas Arbeit de Sierentz.

Arrivée au Grieb
Les daims du Grieb
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

5 km à l’aller et 1.5 au retour – dénivelé 450m

En pratique :

Ouvert toute l'année. Fermé mardi soir et mercredi.