Auberge Ferme du Belacker

L’insolite et l’insolence

Un toit rouge vif au milieu des chaumes attire le regard tel un fanal au milieu de la mer. Couleur que l’on retrouve, comme une signature, sur les volets puis à l’intérieur de cette ferme-auberge rénovée complètement par la comcom Thur-Doller. Et à 360°, les courbes harmonieuses et vallonnées d’un vert tendre accueillent les troupeaux : 50 bovins (Vosgiennes et Simmental), 80 chèvres et 15 moutons.

Au loin, l’entrée de la vallée de la Thur, puis la plaine… De l’autre côté, la vallée de la Doller et le vallon de Rimbach. Dans la grande salle atypique, hélas très bruyante, du bois clair, des pierres naturelles rehaussées de filets… rouges bien sûr. Au centre un poêle à bois suédois noir dispense une agréable douceur qui équilibre la fraicheur du lieu.

Carole et Jacky Illtis officient là depuis l’automne 2013. Elle, en cuisine et lui en salle.

L’accueil est discret, voire réservé, et ce sont les clients qui font l’ambiance.
Aucune carte ne vous présente le menu (tendance de plus en plus fréquente) et l’on attend que le maître des lieux présente les réjouissances du jour.
Où donc sommes-nous tombés ?

La ferm auberge du Belacker
Charmant
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

4h et un dénivelé de 600m

En pratique :

Ouvert tout l’année
Fermé vendredi