La table du Neuweiher

Le repas.

Aujourd’hui le menu propose un émincé de porc accompagné de Knepflas maison. Ou une saucisse fumée type Montbéliard avec des pommes de terre sautées. Encore un gratin de Knepflas aux lardons.
La planchette de charcuterie et fromages est toujours disponible pour une petite faim ou remplacer un plat chaud.

Quand on demande à Yves de quelle façon il cuisine, il répond simplement « à l’intuition ». Et il est vrai que, dans ses plats simples et quasi rustiques, on ressent une finesse certaine. Il est en outre animé de cette volonté de ne pas seulement nourrir ses clients, mais de les régaler. Bref, une passion de bien faire. L’émincé de porc est moelleux et bien gouteux, la saucisse fumée n’est pas grasse et joliment épicée. Les pommes de terre sont dignes de bonnes roïgebrageldas. Les assiettes sont généreuses pour ne pas dire copieuses.

Côté vins.

Ce registre reste basique. Quelques vins d’Alsace de la maison Adam d’Ammerschwihr, et 3 vins rouges et rosés bien conventionnels.

En conclusion.

Si votre balade vous amène au Neuweiher, n’hésitez pas à faire étape à l’Auberge. Si le temps le permet, la terrasse qui surplombe le lac est très agréable. La cuisine y est simple mais bonne et surtout, élaborée avec une passion qui, espérons-le, ne devrait pas faiblir.

Peut-être profiterez-vous aussi de la bonne humeur du patron s’il trouve quelques instants en fin de service pour échanger avec vous.

Yves et sa fille
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

6km à l'aller - 3 au retour - dénivelé de 400m

En pratique :

Ouvert de mi-mars à mi-novembre. Fermé dimanche soir & lundi