La Table du Strohberg

Le repas.

Osez commencer votre repas par l’un des vins de fruits du Domaine Beaucerf. Possibilités de belles surprises !
La tourte est agréablement assaisonnée. Sa texture est parfaite, la pâte feuilletée, croustillante et légère. L’ensemble est savoureux et élégant, terme inaccoutumé pour une tourte, mais totalement assumé !

Au registre des charcuteries, notons le mettwurst (saucisse de mett) subtilement fumé et délicatement aillé, un régal. Avec le lawerwurst (saucisse de foie) vous redécouvrirez l’authentique goût de foie, sans force graisses et autres adjuvants. Le lard est équilibré mais un peu filandreux, le lard de jambon fondant, se différencie par sa puissance.

Après ces entrées prometteuses, le beckaoffa nous a un peu laissés sur notre faim. Les viandes ont bon goût et sont marinées de la veille. Cependant, elles manquaient de confit. On aurait souhaité des morceaux plus tendres, plus moelleux et mieux assaisonnés. Et même si les pommes de terre étaient délicieuses et nous y ressentons tout le potentiel de la cuisinière : ce plat n’est pas sa tasse de thé, nous avoue-t-elle… C’est avec plaisir que nous reviendrons goûter à l’une de ses spécialités, car nous sommes convaincus de la confirmation des talents de la cuisinière.

A propos des fromages, le munster nous a séduits par le bel équilibre de son goût, même si nous l’aurions souhaité plus moelleux. Le bargkaas nous a étonnés par sa douceur compte tenu de ses 6 mois d’affinage. Quant au « Cœur de Massif »® de la Maison du Fromage de Munster, il continue de nous laisser perplexe !

Côté vins.

Une large palette de vins pourra satisfaire tous les palais. Le choix des vins d’Alsace à lui seul est impressionnant et qualitatif. Paul Bucher et Henri Haeffelin à Wettolsheim,les domaines Leiber et Vorburger à Voegtlinshoffen, et enfin, la cave de Turkheim.

L’Edelzwicker de Paul Bucher se conjugue entre fleurs blanches et fruits. D’une belle longueur, séduisant par ses notes de prunes fraiches. Le Pinot Blanc présente une belle matière fruitée, sur une finale un peu dure. Le Riesling « Cuvée Impériale » du Domaine Haeffelin est construit sur une belle fraicheur, des notes d’agrumes et une finale un peu herbacée (fenouil ?).

Notre coup de cœur en vin rouge : un « simple » Vin de Méditerranée, « Expression de Caladoc » de la Maison Boissy &Delaygue. Le Caladoc est un cépage obtenu par croisement entre le Grenache et le Malbec, que l’on trouve parfois dans les vignobles du Sud/Sud-Ouest. Le vin est fruité (framboise), épicé, élégant. C’est un charmeur facile, compagnon généreux de la cuisine de l’auberge. Vous pouvez aussi faire un choix plus classique avec le « Vieux Clocher », Côte du Rhône fétiche de nos Fermes-Auberges (voir d’autres chroniques), le Château des Bordes de la Maison Cheval-Quancard en Bordeaux, le Château l’Aumérade en Rosé de Provence ou encore un beaujolais bien gouleyant…

En conclusion.

La notoriété du Strohberg n’est plus à faire. Les fidèles y sont nombreux, l’accueil et le service généreux et bienveillant, les salles chaleureuses et agréables…
A travers une cuisine classique, le souci de l’authenticité ne laisse aucun doute. Les produits sont bons. Et par dessus tout, il y règne l’une de ces énergies positives qui se font rares par les temps qui courent !

Parmi les autres plats possibles :

– Pierrade aux 3 viandes sur commande : vendredi & samedi soir*
– Pot au feu
– Bouchées à la reine
– Bœuf bourguignon
– Rôtis de veau & de porc
– Plats à base de fromage

A emporter :

– Hure de porc
– Saucisse mett
– Saucisse de foie
– Saucisson sec
– Gendarmes
– Munster
– Bargkaas

Beckaoffa
La salle
Fromage local
Les hôtesses du Strohberg
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

Randonnée 11 km
Balade : 1h30

En pratique :

Ouverte de mai à novembre
Fermée lundi soir & mardi