Les randonnées autour du Schmargult

Auberge Ferme du Schmargult // Notre avis sur la Table // Infos pratiques // Galerie Photos // Votre avis

Carte du Club Vosgien correspondante : 3619OT BUSSANG-LA BRESSE

Randonnée : Durée totale 5h – 3.5h pour l’aller & 1.5h pour le retour

La randonnée du jour est riche en diversité tant au plan botanique qu’à celui des paysages.  Elle a la particularité de se dérouler presque exclusivement dans le département des Vosges. Nous atteignons celui-ci par le Col du Bramont (Wildenstein) et la route des américains où nous stationnons la voiture près de l’abri du Machey. On peut aussi y accéder pat Guebwiller et le Markstein
Direction, Col de l’Étang en longeant les tourbières, extraordinaire paysage dans son environnement naturel encore préservé. Arrivé au col, une belle grimpette de plus de 300 m de dénivelé s’annonce avec la montée vers le Rainkopf, seule incursion alsacienne de la journée…
Après les nombreux « zigzags » du sentier, une montée plus régulière par la suite, la traversée de la route des américains puis la routes des crêtes, nous débouchons sur les chaumes du Rainkopf au sommet duquel la vue est splendide : vers l’ouest les valons vosgiens vers l’Est la plaine au loin ; au nord le Hohneck au sud le Rothenbachkopf.
Le sentier des crêtes se poursuit vers le Nord, passant à côté du refuge de la Ferschmuss, contourne le Kastelberg par l’ouest, remonte vers le Pâquis des Fées au pied du Hohneck. Paysages sauvages d’un côté, sentiers clôturés, ravinés par des milliers de passages. Une autre forme de la nature…avec au loin le ballet incessant des motos qui trouvent visiblement beaucoup de plaisir à parcourir la route des crêtes prestement et bruyamment…
Nous traversons la route des crêtes et descendons vers le Schmargult sur 1 km de route goudronnée.
Après le repas d’une tradition très convenue, nous attaquons le chemin du retour, à travers forêt (croix jaune) ; contournement du joli lac de Blanchemer, légères descentes, légères montées du chemin du Grand Bougre puis du Génie et nous revenons à notre point de départ.

Les commentaires sont fermés.