Ferme auberge du Charapont

Du grain de sel au grain de sable.

La ferme-auberge est située en contrebas de la départementale qui rejoint le village de Natzwiller, depuis Rothau, juste au carrefour avant Neuwiller-La-Roche. La génération précédente avait installé un restaurant et un hôtel dans cette ancienne usine textile dont on distingue encore les sheds. Aujourd’hui, ce sont 1200 volailles qui cancanent, gloussent ou caquettent dans les lieux quand elles ne s’ébaudissent pas dans les prairies et mares qui jouxtent les bâtiments. Ces braves bêtes finissent peu ou prou dans une assiette, c’est leur destin ! Pour 1/3, elles sont servies sur les tables de la ferme-auberge, les autres sont proposées à la vente aux particuliers de la région qui s’approvisionnent directement sur place ou profitent des marchés.
Dirigeons-nous vers l’auberge. L’entrée spacieuse sert aussi de boutique et présente la variété de produits élaborés par les soins de Colette et Christian Baecher. Ce sont des confitures, des miels, des conserves ou des sirops d’herbes médicinales dont Colette ne manquera pas de vous expliquer les bienfaits : elle poursuit des études de naturopathe.
Puis, vous entrez dans une grande salle qui a gardé la patine de ses débuts, tant par ses tonalités beiges et jaunes que par ses décorations joliment désuètes. Mais on y vient moins pour le cadre que pour la table.
L’accueil y est professionnel, chaleureux et attentionné. Indice révélateur du style de repas à suivre : pas de carte… Ou plus exactement, un feuillet manuscrit qui propose les plats et mets du jour. Rien n’est immuable, tout est dans l’évolution selon les saisons.

Ferme auberge du Charapont
Bientôt les oies et les canard ferme auberge Charapont
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

4.5 et 8 km - dénivelé total de 220 à 400m

En pratique :

De mi-mars à mi-novembre les dimanches midi.En semaine tous les midis sauf lundi de mai à fin août.