La Table du Ban de la Roche

Le repas

C’est Véronique Weilbacher qui officie aux fourneaux.
Nous lui demandons de commencer avec une sélection de charcuterie locale. Bien nous en a pris, car elles sont excellentes. Le presskopf est bien structuré, équilibré et goûteux. L’élégante terrine aux champignons fond dans la bouche. La saucisse de foie à l’ail des ours exprime bien son terroir. Le lard comme le jambon fumé sont d’une belle délicatesse et réjouissent le palais. A noter chacun que chacun de ces mets, y inclus le fuseau lorrain, saucisson de la famille des salamis, ont du caractère, juste épicés comme il le faut.
En plat, le « mille-feuille pané », variante locale du cordon bleu, avec lard et bargkaas, impose sa richesse et son goût persistant de fumé. Le « Bœuf-Carottes », en fait, un bon bourguignon, se hume dès son arrivée sur table : agréablement parfumé avec une sauce harmonieuse.
L’auberge ne fabrique pas de fromages. Elle se les procure donc auprès d’un voisin, Thierry Maire. Sans être au cœur du terroir, nous avons dégusté un beau munster. La version affinée nous a comblés par sa texture et son bouquet. Les variantes « fromages frais » aux herbes, échalotes, ail, bruschetta… créent un joli festival de saveurs.

Côté vins

Nous avons accompagné notre repas d’un Côtes du Rhône, le Domaine des Bernardins 2016 de la maison Ferraud & Fils. Charmeur et plaisant, il exprime des notes de fruits noirs bien mûrs.
Notons la présence sur la carte des vins du vigneron Pierre et Frédéric Becht de Dorlisheim, tout en regrettant que la palette ne soit pas plus fournie.

En conclusion

Bel accueil et table sympathique, avec la nécessité de téléphoner préalablement, car en semaine, la ferme-auberge ouvre en fonction des réservations. On s’y sent bien, dans une ambiance empreinte d’une grande sincérité, un service efficace, autour de plats gouteux.
Que dire de l’âme qui se dégage de ce lieu, personnalisée par Véronique, simple, volontaire et opiniâtre.
Il faut bien sûr se « contenter » de manger la viande du moment et les produits locaux et de saison.
C’est bien dans l’air du temps, non ?

Parmi les autres plats possibles :

– Soupe aux légumes
– Salade chèvre chaud
– Tartine Fromage blanc
– Tarte à l’oignon
– Munstiflette
– Spaetzlés gratinées au munster
– Petit fumé, pommes sautées
– Jarret braisé, pommes sautées
– Tartes maison
– Crème brulée

Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

8.5 km – dénivelé total 250m

En pratique :

Ouvert tous les jours midi et soir, sur réservation. Fermé les lundis et mardis .