Billet d'humeur

Le billet d’humeur de Fred – 5

L’humeur de ce billet se décline en deux temps :

 

1. Une question : Le Haut-Rhin, terre d’exception ?

2. Un constat : oui, le Haut-Rhin est une terre d’exception !

 

1.Le Haut-Rhin est-il vraiment une terre d’exception en termes de fermes-auberges ?

On pourrait l’imaginer en consultant le dépliant de la Chambre d’Agriculture du Grand Est.

Cette tache grise est bien le Haut-Rhin !

A y regarder de plus près, on découvre effectivement qu’en matière de ferme auberge, le Haut-Rhin est le seul des 95 départements (terme utilisé avant la création de la CEA) de métropole à ne pas suivre le label : « Bienvenue à la ferme », dépendant directement des Chambres d’Agriculture.

Et pourtant les exigences de ce label et sa Charte (que l’on trouve aisément sur Internet) sont clairement exprimées dans la charte nationale Bienvenue à la Ferme 2013 :

…/…Les produits entrant dans la composition du menu doivent provenir majoritairement de l’exploitation agricole support de la ferme auberge. Dans ces conditions, le taux d’auto-approvisionnement, calculé au moment de la conception des menus et cartes, doit être supérieur ou égal à 51%…/…

De plus, chaque établissement fait l’objet d’un contrôle annuel.

Est-ce étonnant que 100% des fermes-auberges visitées dans le Bas-Rhin aient obtenues « 4 têtes » en matière d’authenticité des produits proposés ? Ce taux d’auto-approvisionnement y est d’ailleurs souvent supérieur à 80 %…

Dans le Haut-Rhin cette évaluation n’est atteinte que par 60% des établissements.

Mais alors, que se passe-t-il dans cette tâche grise qu’est le Haut-Rhin ?

Lire le billet d’humeur de Fred – 5 – 2ème partie

Déposez votre commentaire