La Table du Gazon Vert

Nouvelle visite : Gazon Vert locavore
Eva et Joseph, animateurs de formation, ont repris le flambeau depuis le 15 juin 2020.
Nous avons retrouvé ce refuge mythique avec grand plaisir ; d’autant plus que le discours des gérants dénote un « locavorisme » chevillé au corps.
Contrairement à leurs prédécesseurs, pas de repas chaud au déjeuner (Il est réservé au diner des pensionnaires du gite). Ils ont essayé les 15 premiers jours, mais devant l’augmentation sensible des randonneurs, ils ont dû abandonner cette option ; leur journée démarre en effet à 7h pour se finir vers 21h.
Les gérants privilégient le « bon » et le « local ». En effet leur approvisionnement est presque exclusivement de la vallée de Thann.
La viande et la charcuterie viennent de chez Laurent, le fromage de chèvre du Cabriolait à Mollau, le fromage de vache et munster de la ferme Schoeffel de Fellering…
Nous n’avons donc eu droit qu’à l’assiette froide, composée de gendarme, saucisse de viande, lard de jambon, terrine, fromage de vache frais, tomme du randonneur, munster et chèvre frais.
Que dire ? Les produits de Laurent sont de bonne facture ; le munster un peu ferme et les autres fromages bien faits et savoureux. A noter que les salades de carottes, de céleri et de choux rouge sont faites maison !
Joseph prépare un bœuf bourguignon pour le soir, avec oignons, carottes…Sinon les pensionnaires peuvent déguster, carbonnade flamande avec spaetzlés, quiche lorraine, tartes de saison…le tout cuisiné maison. Dommage que nous n’ayons pas pu déguster ces plats…
La carte des vins, exclusivement Alsace, donne également une idée de la philosophie qui règne là-haut : l’Edelzwicker, le Chasse-Las et le rosé bio viennent de Wunsch et Mann de Wettolsheim ; le Gewurztraminer et le Crémant de Bott Frères à Ribeauvillé ; le Pinot noir et le Pinot blant K de Kubler à Soulztmatt.
Nous avons choisi l’Edelzwicker. Après la disparition d’une trace de réduction, il laisse la place à une belle vivacité.
Nous passons l’appréciation sur le repas de 2 à une clarine et celle de l’authenticité de 2 à 3 têtes de vaches.

Le repas

En entrée, le saucisson de bœuf est un délice du genre. Pour la suite, la bouchée à la reine présente bien. Un bon goût de veau braisé marque la délicate sauce brune. La viande est globalement moelleuse, à l’exception de certains morceaux moins nobles ou plus maigres, donc plus filandreux.

Les vol-au-vent, aussi délicieux que beaux, viennent de la boulangerie Mura à Moosch, à l’instar de l’excellent pain de campagne. Bouchée à la reine
Nous sommes à 1000m, dans un gîte d’étape, et mangeons comme chez notre grand’ mère…
La tomme du randonneur est onctueuse et fraiche. La tomme du Lochberg nous séduit davantage par son goût beurré et herbacé : les fleurs des pâturages sont proches. Les saveurs du munster s’équilibrent entre texture moelleuse, goût subtil et arômes fermiers.

A noter que les menus complets sont réalisés pour les hôtes le soir ou les dimanches, lorsqu’il y a du passage. Mais en Belle tarte – myrtilles congeléessemaine, vous aurez toujours le plaisir de déguster une excellente assiette de charcuteries et fromages variés.

Côté vin

Sauf que grand’ mère n’aurait jamais osé nous proposer les « vins nature » (Sans sulfites rajoutés) que présente Alexandre. Pour l’Alsace, ils proviennet du pape du genre, Jean Pierre Frick à Pfaffenheim et de Paul Gaschy à Eguisheim. Les vins rouges sont représentés par le Domaine des Vigneaux en Ardèche, également en biodynamie. La Syra se dévoile sur des arômes giboyeux à souhait puis s’ouvre progressivement vers de la rose ancienne. Le Graincheux (pur grenache) s’exprime sur des notes réglissées et cacaotées ; les 2 étant à carafer avant consommation. N’hésitez donc pas à les commander lors de votre réservation téléphonique la veille pour que Alexandre puisse vous préparer la bouteille.

Conclusion

S’il faut y croire pour réaliser ce travail tous les jours, Alexandre admet trouver du plaisir dans les rencontres quotidiennes ou parfois plus insolites et surprenantes. Et comme il s’inscrit dans le partage, ses hôtes y trouvent leur compte. Aucune route et peu de sentiers ne passent par le Gazon Vert. Mais les grands circuits de randonnées ne sont qu’à quelque quart d’heure : Col des perches, Rouge Gazon, Storckensohn. Et le détour vaut la peine !

Une 3ème clarine pointe à l’horizon pour ce passionné de tout ce qui touche à la nature; nous espérons pouvoir revenir dans cette belle maison d’ici quelque temps pour le confirmer.
Pensez au Gazon vert pour vos événement familiaux ou entre amis.

Autres plats tous les jours :

– Röstis, œuf au plat, lard grillé ; crudités
– Casse-croute de charcuteries et fromagesAlexandre Dumont nature in natureEt le dimanche :
– Munster coiffé
– Carbonade de bœuf
– Choucroute
– Lasagne
– Fleischnackas
– Pizza et flamakuecha

Belle tarte - myrtilles congelées
Alexandre Dumont nature in nature
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

Plusieurs randonnées possibles entre 7 & 13 km

En pratique :

Ouvert de mai à novembre – fermé le lundi