La Table du Molkenrain

Mai 2019 : Le Molkenrain ne fait visiblement plus partie de l’Association des Fermes Auberges d’Alsace. Nous n’en connaissons pas les raisons à ce jour.

Le repas

La carte, un peu plus courte à midi – 7 à 8 plats chauds au dîner – est basée sur l’une des valeurs des signataires de la charte des fermes-auberges : l’authenticité. Aujourd’hui, la maison propose un pot-au-feu, un émincé de génisses Salers ou un collet fumé accompagné de roïgebragelda confites à souhait. Le bouillon clair du pot-au-feu, léger mais savoureux (même si les croûtons ne sont pas convaincants) est suivi d’un paleron moelleux et fondant accompagné de crudités de saison (les légumes viennent de la ferme Kohl à Ruelisheim) mais aussi, tout naturellement, de raifort et de gros sel ! L’émincé de Salers, une sorte de bœuf-carottes raffiné, avec une sauce goûteuse d’une belle consistance. Le collet, issu des cochons de Claude Resser à Ungersheim, honore la tradition avec bonheur.

Si le Bargkas était terne, en revanche nous avons bien aimé la consistance du munster de la Ferme des Pensées Sauvages de Remspach. En dessert, l’originalité du siaskaas et les tartes aux fruits de saison confirment les talents de pâtissière de la maîtresse de maison.
L’heure passe et Muriel nous quitte pour rejoindre son labo où elle transformera ses fleischnackas. Logique, dans la tradition alsacienne pour un lendemain de pot-au-feu !

Côté vins

A côté d’un petit vin de pays d’Oc sans prétention, mais fruité et gouleyant, nous pouvons déguster le « Vieux Clocher » issu des Côtes du Rhône. C’est un assemblage, de grenache syrah et carignan très bien vinifié par la famille Arnoux à Vacqueyras, à l’instar de ses cuvées plus prestigieuses. Les vins d’Alsace proviennent de Materne Haegelin et ses filles à Orschwihr. Malgré nos craintes d’y trouver trop de sucres résiduels, l’Edelzwicker à base de Pinot auxerrois apparaît bien structuré et juste sec comme on l’attend pour accompagner un plat.

En conclusion.

Une excellente étape ! L’accueil est chaleureux et la table excellente. Même le pain de campagne sent le levain : un signe ? Dommage, que rien sur la carte ne présente cette recherche de qualité et d’authenticité. 

Molkenrain
Terrasse
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

Les randonnées : 15 km – 6km

En pratique :

Ouverture : de Pâques au 11 novembre
Jour de congé : lundi