La Table de l’Entzenbach

Nouvelle visite à l’Entzenbach – Mai 2019
Tout est resté dans son jus et le bonheur est resté au naturel.
L’accueil de Cécile, entourée de ses 3 enfants est tout aussi nature. Nous démarrons par une assiette de « Spack » ; le lard fumé, sans beaucoup de gras est limite un peu salé, le lard de jambon bien équilibré, la palme revenant au collet fumé, style Coppa, merveilleusement fondant.
Les Fleischnackas toujours aussi nature et toujours en attente d’un peu plus de viande.
Nous avons dégusté le Montbéliard élaboré par Bernard : une vrai merveille revisitée à l’alsacienne, gouteuse et juste relevé avec du carvi.
Le Riesling bio La Signature 2014 du domaine Buecher-Fix à Wettolsheim présente un bel or pâle aux légères senteurs florales. Viennent ensuite les agrumes que confirment le tranchant et la vivacité en bouche. Un Riesling très très sec pour les amateurs de tension.
On sent que le métier premier de Bruno et de Cécile est paysan. Le client se sent un peu abandonné. Il faut s’approcher de la table familiale pour échanger et percevoir l’âme profonde qui règne sur ce lieu.

Le repas.

Faire étape à l’Entzenbach, c’est un peu s’asseoir au Stammtisch d’une auberge de campagne.
Inutile de demander la carte : Pas question de marcaire, c’est d’office «plat du jour» ou fondue au fromage de la ferme, en l’occurrence le Bargkaas local accompagné d’un jambon cru fumé juste à point. Pour le plat, il s’agit de Fleischnackas dont on ne peut douter de l’authenticité. Son interprétation est plutôt rustique : une pâte à nouille épaisse, de la viande du pot au feu de la veille (on en aimerait une couche plus épaisse) agrémentée de carottes. Dans son bouillon de bœuf bien concentré, l’ensemble dégage un vrai goût de terroir.
Les fromages sont simples. Le chèvre frais nous emmène direct du côté des Cévennes et de ses pélardons. Le bargkaas est bien goûteux, d’une consistance peut-être un peu trop souple.
Auparavant, vous aurez gouté à l’un des apéritifs maison. La version sans alcool est la frênette : une décoction de feuilles de frênes fermentées, effervescente, qui produit une agréable limonade maison. Et pour ceux qui préfèrent une boisson plus gourmande, essayez le vin de noix à base de vin rouge, un peu «sauvage» à notre goût.

Côté vins.

A l’instar des plats, les vins sont naturels, sans fioritures. Les Alsace proviennent du « Vignoble des 2 lunes » mené à Wettolsheim par les sœurs Amélie et Cécile Buecher en bio et biodynamie bien sûr. Leur riesling est bien sec, sur du fruit mûr, avec une belle longueur. Le Pinot blanc exprime des arômes de pommes blettes et manque un peu de fraicheur. Le Gewurtztraminer est un vin de gastronomie bien fait, élégamment épicé.
Et les vins rouges ne sont pas en reste.
Un Côtes de Roussillon dense et gourmand qui exprime pleinement les arômes méditerranéens de ses cépages de Grenache, Syrah et Mourvèdre : c’est le « Coté Nature » d’Arnaud de Villeneuve en 2013. La palette est complétée par  le «Sablard Séduction », un Côtes de Bourg de Catherine et Thomas Buratti-Berlinger, par un Côtes du Rhône et un Côtes du Ventoux.
Une sélection bien insolite dans ce cadre !

En conclusion.

L’Entzenbach, c’est la rivière des fées bienveillantes dit la légende. Il est vrai qu’en arrivant à la ferme-auberge on peut avoir l’impression de pénétrer dans un univers de conte, à des lieues des préoccupations et du stress de notre vie quotidienne trépidante. Le temps s’y est arrêté pour vous offrir une immersion dans l’authenticité, version originale.

Parmi les autres plats possibles :

N’oubliez pas de commander en avance…
Le Baekaoffa
Le lapin
Le pot-au-feu
La choucroute
Les travers de porc
Les cochonnailles (en saison)
Diverses charcuteries : collet fumé, lard, jambon cru…
Les omelettes

 

Authentique
Authentique
Caroline...
...et Pascal
Notre avis sur la table :

Notre avis sur l’authenticité :

Randonnée :

Randonnée : 4h - balade 1h

En pratique :

Ouverte toute l’année - fermé le mercredi