Les agriculteurs s’adaptent

« Les caves sont pleines », témoigne Christian Ancel, éleveur (100 têtes de bétail) et producteur de lait (40 vaches laitières), aux Hautes Huttes, à Orbey. Et comme le fromage de munster se conserve difficilement… de nombreux producteurs se sont spécialisés dans un fromage plus « durable » : la tome de montagne. C’est le cas de Christian Ancel et d’autres, contraints par ailleurs de réduire la production de lait sur leur exploitation. « 600 litres par jour au lieu de 700 litres » pour Christian Ancel. Cet agriculteur continue ses tournées commerciales, surtout du côté vosgien, autour de Saint-Dié ou Saulxures, pour écouler sa marchandise.

Lire l’article des DNA du 26 avril 2020

Déposez votre commentaire