Première lettre d’hiver

52 lieux – 52 histoires originales !

A l’instar de la vie paysanne nous retrouvons un rythme hivernal. Les troupeaux sont redescendus des estives, et les hommes majoritairement aussi.
Certains sont restés là-haut. Vous trouverez la liste des lieux restés ouverts toute l’année en bas de page.

Les journées, bien plus courtes, moins favorables aux randonnées, sont propices aux réflexions. Fermes- auberges ou autres auberges de montagnes, nous voulons vous faire partager ce que nous avons vécu, vu ou entendu…
Beaucoup d’entre vous ont suivi nos pérégrinations depuis 2 ans. Au cours de cette mission aussi agréable qu’intense, nous avons bien fait progresser notre guide.
Aujourd’hui, en saison, il est consulté par plusieurs centaines de visiteurs chaque jour.
Il a encore évolué ces derniers temps afin de vous rendre encore plus de services.

Nous avons visité 52 lieux différents, fermes et auberges, 52 histoires différentes.
Nous vous avons soumis nos appréciations sur la qualité et l’authenticité des lieux.
Nous voulons aussi partager avec vous des commentaires divers et variés glanés tout au long de nos randonnées. Vous auriez en effet bien du mal à imaginer combien ils peuvent être croustillants, optimistes et réconfortants, ou parfois, forts affligeants !

Un massif et des Hommes.

Il était une fois un massif montagneux, les Vosges, plus difficile à la vie qu’il n’y paraît. Et puis des femmes et des hommes ont décidé de dompter cette nature, de l’exploiter et d’en faire profiter leurs troupeaux mais aussi les populations de plaine que nous sommes, citadins parfois.

Nous avons bien sûr côtoyé, dégusté, apprécié de très beaux plats. Nous avons aussi été rassasiés parfois lassés par l’incontournable, l’ineffable repas marcaire dont certains font leur emblème tandis que d’autres le vouent aux gémonies.
Nous profitons de cette période pour revenir sur quelques thèmes qui nous paraissent importants.1

Notre première lettre racontera l’histoire de ces lieux, de ces femmes et hommes qui exercent un dur métier, de leur apport sur la vie de la montagne et sur la nôtre.
La seconde portera sur une partie chiffrée telle la répartition de nos appréciations, l’origine des produits, les visites sur notre site, les commentaires…
Nous nous attarderons ensuite sur un « produit phare » : le repas marcaire, son histoire, son évolution et son sens aujourd’hui.
Nous poursuivrons par une synthèse de ce que nous entendons, de ce que les uns et les autres racontent, sur nos soi-disant états d’âme, nos passions, nos déceptions…
Ensuite une nouvelle saison démarrera …

Quelle est en fait l’histoire des fermes-Auberges ?

Au IXème siècle déjà, les troupeaux étaient montés dans les fermes d’estives…
L’Association des Fermes Auberges du Haut-Rhin, créée en 1971 a fédéré toutes celles et ceux qui ont souhaité valoriser leur activité agricole par une seconde, touristique
Elle décrit mieux que quiconque cette Histoire. Vous pouvez la (re)découvrir en cliquant sur le logo

Retenons les principes essentiels qu’il est indispensable d’avoir à l’esprit lorsque nous sommes assis dans une ferme auberge ou auberge de montagne.

Imaginez-vous un massif montagneux sans présence humaine ? Sans halte revigorante ? Sans accueil simple et chaleureux ?
 – Si nous pouvons embrasser ces beaux paysages, nous le devons à ces fermiers de montagne qui entretiennent précautionneusement ce fragile environnement.3-copier
 – Les hôtes de ces lieux sont avant tout des paysans qui partagent leur année entre les chaumes et la ferme de la vallée.
 – Que serait devenus les bovins de la race vosgienne sans l’obstination de ces fermiers de montagne ?
 – S’asseoir à une table de ferme auberge signifie aussi circuits courts, manger la production de la ferme et goûter des produits de saison.

Avant de conclure cette première partie, il est utile de rappeler que dans nos propos le mot « ferme-auberge » est réservé aux établissements qui respectent une Charte (Association de Fermes-Auberges du Haut-Rhin », « Bienvenue à la Ferme » pour le Bas-Rhin (et pour la prochaine saison).
Pour les autres lieux nous parlons d’auberges-fermes ou d’auberges de montagne.



D’autres nouvelles…

Les fermes-auberges et autres auberges de montagne ouvertes toute l’année
BelackerLes Buissonnets (uniquement le dimanche jusqu’à Pâques) – Chèvremont EntzenbachGlashütteGraine Johé –  Grand Langenberg GsangHilsenMusmissOsteinRain des ChênesRiedSchnepfenriedSteinlebach

Certains autres lieux ouvrent dès début février.




Le top 10 des Fermes Auberges en ce début d’hiver, selon les votes de nos visiteurs-internautes :

1. Gresson
2. Hinteralfeld
3. Wassmatt
4. Strohberg
5. Lochberg
6. Uff Rain
7. Freundstein
8. Christlesgut
9. Schafert
10. Molkenrain

Choisissez vous aussi vos 3 lieux préférés en votant sur notre FAadvisor

Déposez votre commentaire